vertu de l’aubépine

Les vertus de l’aubépine : apaiser sans assommer

Ce bulletin sera pour ma part un retour d’expérience sur L’aubépine .

Il y a deux ans les consultations de ma clientèle Parisienne  n’ont amené à considérer de plus prêt un profil particulier de clientèle que sont les artistes de scènes : Comédiens, musiciens, magiciens.

L’objectif consistait à les aider à surmonter le TRAC !… Leur vécu était : Palpitations, boule à la gorge ou au ventre, certains étaient amenés à courir aux toilettes pour vomir ou se soulager d’une diarrhée impérieuse. Ces personnes n’étaient pas malades, mais il était nécessaire de soulager leur mal être qui les empêchaient d’être performant dans l’expression de leur art. Ils venaient chercher  auprès du naturopathe une aide sans pour autant embrumer leurs sens.

La naturopathie enseigne l’hygiène de vie par le biais de 4 disciplines principales :

l’alimentation, l’exercice physique et respiratoire, l’hydrologie et les compléments alimentaires issus généralement de la phytothérapie.

Aussi une démarche de réflexion sur la respiration et la complémentation était indispensable et  c’est tout naturellement que l’Aubépine c’est imposée.

L’aubépine à pour vertu d’apaiser sans assommer.

L’association Aubépine-Passiflore a été d’un résultat tout à fait satisfaisant. Dans des situations de détresses morales, l’association Aubépine-Millepertuis ce révèle aussi très efficace.

L’Aubépine est donc un allier très important dans les cas de psycho-somatisation affectant le SNA cardiaque et entérique. La dernière expérience en date fut d’améliorer la concentration d’un tireur de précision à la carabine !

Les applications  sont très vastes à qui sait entendre la souffrance d’un « timide » d’un « introverti » d’un « phobique social », syndromes qui pourrai chez certains faire sourire, mais qui détériore considérablement la qualité de vie de ceux qui en souffre.

Mon expérience actuelle s’adresse aux profils d’enfant  en situation d’hyperactivité (THADA) avec ou sans autisme…les résultats semble prometteurs.

En cette période d’été réactivant l’envie de présenter sur les plages un corps sans kilos superflus, m’amène à penser à l’aubépine dans certains cas de troubles alimentaires (boulimie).

Pour conclure l’aubépine est une solution remarquable par son action à la fois sur le système nerveux et cardio-vasculaire.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *